vendredi 30 mars 2018

Conférence sur les Troubadours et Jausbert de Puyssibot à la Grange de Montcigoux

Elle aura lieu le vendredi 10 août 2018 à 17 heures

Organisée par
Lu Pais Do Talis et de Lés Lévadès
 
Prononcée par
Jean-François Gareyte
à la Grange de Montcigoux

commune de Saint Pierre de Frugie, Dordogne

« Jean-François Gareyte est né à Paris le 24 octobre 1969. Il travaille actuellement comme médiateur culturel pour l’Agence Culturelle départementale de la Dordogne. Il est auteur compositeur et interprète des chansons du groupe de Hard Rock « Sonoloco ». Il est également écrivain auteur de deux ouvrages historiques « Gouffier de Lastours », et « L’aube des Troubadours » édités aux éditions « La Lauze » en 2002 et 2007 à Périgueux. Il vient de passer ces huit dernières années à faire des allers retours en Amérique du sud pour aller travailler dans les archives militaires, policières et diplomatiques Chiliennes à Santiago du Chili et Argentines à Buenos-Aires. Il est parti à la rencontre des communautés d’amérindiens Mapuches des deux côtés de la Cordillère des Andes, en Araucanie et en Patagonie pour écouter et récupérer les légendes qui sont, encore aujourd’hui, racontées par les « Machis » (sorcières), et les « Werken » (porte-paroles) du peuple Mapuche. Il a aussi longuement travaillé sur des documents d’archives de Périgueux, Bordeaux, Marseille, Paris, Londres et Montévidéo et consulté des archives privées jalousement protégées depuis cette époque. Cette biographie sur Antoine de Tounens est le fruit de son travail.  »

http://www.lalauze.fr/index.php/lecteur-auteurs/items/gareyte-jean-francois.html

Jean-François Gareyte - L'aube des troubadours - La Chanson d'Antioche du chevalier Béchaude. 


« Voici la plus ancienne chanson de geste française connue. Ayant précédé La Chanson de Roland de Turold, La Chanson dAntioche du chevalier Béchade a été écrite à l’orée du XIIe siècle, non pas en langue d’Oïl, mais en langue d’Oc. inédite à ce jour, elle nous raconte dans un style vif et rythmé, avec une précision historique et géographique inégalée, les aventures de Godefroi de Bouillon, Bohémond de Tarente, Robert de Flandre et Raimon de Toulouse comme de leurs valeureux et fiers ennemis Soliman de Nicée, Arquiles d’Antioche et Kerbogha de Mossoul. La Chanson d’Antioche du chevalier Béchade, écrite à l’ombre des châteaux de Hautefort, Lastours et Pompadour, mérite d’être considérée comme le monument de la littérature occitane. Elle apparaît comme le chaînon manquant de la littérature médiévale, alliant le style épique des chansons de geste de langue d’Oïl au style lyrique des chansons des troubadours de langue d’Oc. Et si le chevalier Béchade était le plus ancien troubadour connu ? Et si l’œuvre du chevalier Béchade, La Chanson d’Antioche, avait influencé les moines chroniqueurs et les artistes de l’Europe entière ? Et si la fabuleuse première croisade n’était, somme toute, qu’une affaire occitane ? Et si le célébrissime J.R.R. Tolkien, philologue émérite et grand spécialiste des chansons de geste médiévales, s’était fortement inspiré de La Chanson dAntioche du chevalier Béchade pour écrire un des épisodes-clés de son non moins fameux  » Seigneur des Anneaux  » ?  »

dimanche 4 février 2018

Jumilhac-le-Grand : le château de Bione est à vendre (French castle to sell in Jumilhac, Dordogne)

Jumilhac château d'Oche 1

Jumilhac château d'Oche 2

Jumilhac château d'Oche 3

Jumilhac château d'Oche 4
Jumilhac château d'Oche 5
Jumilhac château d'Oche 6
Délibération n°2017/91 portant sur la vente du site du Château de Bione
Madame le Maire rappelle à l’assemblée les deux expertises immobilières du bien dénommé « site du Château de Bione » qui ont été réalisées en juin 2017.
Considérant que ledit bien immobilier n’est pas susceptible d’être affecté utilement à un service public communal ;
Le conseil municipal, après en avoir délibéré:
- décide de mettre en vente le site du Château de Bione par le biais d’agences immobilières et/ou notaires au prix de 280 000 € (deux cent quatre-vingt mille euros);
- autorise Madame le Maire à signer toutes les pièces relatives à la vente de ce bien "
Conseil Municipal du 16 novembre 2017
 
C'est la "Maison blanche" de Jumilhac. De style palladien. A ne pas confondre avec le château de Rastignac, toujours en Dordogne, château qui aurait servi de modèle à la résidence présidentielle des USA.
 
 
Le château de Jumilhac-le-Grand, lui, n'est pas à vendre.
 
 
Jumilhac château et église

jeudi 21 décembre 2017

Pour relancer Jumilhac, voici l'exemple de Sainte-Croix-le-Vaches

Christian Belingard nous a conseillé sur Twitter cet ouvrage qui devrait plaire aux Arédiens
Sainte-Croix-les-Vaches : Le seigneur des Causses par Ravalec
Résumé :
Il veut sauver son Royaume. Elle veut devenir reine. Imaginez un désert rural. Un endroit où? il n’y a rien. Plus de médecin. Plus d’école ni de gendarmerie. Pourtant, les quelques habitants de Sainte-Croix-les-Vaches semblent assez heureux. Loin de se laisser aller, ils ont mis en place un système D très efficace ! Thomas Sorlut, leur maire, s’est transformé en Parrain rural. Escroquerie aux subventions, plantations de cannabis, base arrière pour des équipes de braqueurs. Un petit business florissant dans lequel s’épanouissent ses administrés ! Loin, bien loin de la civilisation, il fait plutôt bon vivre chez ces néomafieux. Jusqu’au jour où débarque Sheila, députée En­ Avant ! bien décidée à « désenclaver » Sainte-Croix ! Pleine de bonne volonté, et incroyablement ambitieuse, la charmante Sheila veut faire de Sainte-Croix-les-Vaches un laboratoire rural, fab-lab en nov’langue­, de toutes les « bonnes solutions » d’En­ Avant ! Séisme à Sainte-Croix ! Comment nos tontons flingueurs vont-ils se débarrasser de cette « Parisienne » ?
Vous le saurez en lisant ce désopilant thriller rural.
Vincent Ravalec
ISBN : 2213707537
Éditeur : FAYARD (07/02/2018)

La littérature nous a toujours montré l'avenir. 

lundi 18 décembre 2017

Jumilhac en ZRR

Arrêté du 16 mars 2017 constatant le classement de communes en zone de revitalisation rurale Arrêté du 16 mars 2017 constatant le classement de communes en zone de revitalisation rurale 

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/3/16/ARCR1705918A/jo

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_de_revitalisation_rurale

Carte des ZRR

Du théâtre au Chalard ? avec Marie Borowski



Cette possibilité nous est offerte aujourd’hui gratuitement par une ancienne actrice venue habiter dans notre village : Marie BOROWSKI.
Comédienne de talent, elle proposera dès la rentrée, probablement au mois d’octobre, de l’initiation au théâtre dans notre salle des associations rénovée.


vendredi 15 décembre 2017

La cabane de feuillardier de Jumilhac

http://www.sudouest.fr/2017/11/24/que-va-devenir-la-cabane-de-feuillardier-3975564-1867.php

Cachez moi cette vieillerie ! Non ? Oui ? Et si on la vendait dans le lot du château de Bione ? ou a un musée des Youesses. Plus facile à démonter qu'un château du Périgord. Je suis sûr que le MET à New-York serait preneur. Le chef reliquaire d'Arédius trouverait un écrin écolo.

Vite un débat citoyen. 

Actuellement le gouvernement a décidé de détruire des km d'archives. Qui refuserait le bonheur ? Ne sait-on pas que "Les peuples heureux n'ont pas d'histoire" ?

Il est temps de rentrer dans le troisième millénaire !

L'or à Jumilhac

"Antoine Gatet, juriste et membre de l’association Stop mines 87, a longuement exposé les problèmes « liés à la pollution par l’arsenic et aux nettoyages des sites miniers après l’exploitation d’un filon d’or ». Il a rappelé que « 24 tonnes d’or, 30 000 tonnes d’arsenic et 650 000 tonnes de résidus et gravats divers ont été extraites dans le district minier aurifère de Jumilhac et de ses environs entre 1931 à 1951 ».

"Henri de la Tour-du-Pin, marquis de Jumilhac, propriétaire du château et géologue expérimenté en recherches aurifères à la retraite, était présent en qualité d’auditeur."

source :
http://www.sudouest.fr/2017/11/25/la-reouverture-de-la-mine-fait-debat-3978623-1867.php

Jouez au président des USA, achetez le château de Bione, à Jumilhac....le Grand !

Dernière décision du conseil municipal de Jumilhac :


"Au cours de la séance, il a aussi été décidé la mise en vente du château de Bione pour 280 000 euros."





http://jumilhac.blogspot.fr/2014/07/lavenir-du-chateau-de-bione-communique.html

Un autre château du Périgord ressemble à la Maison Blanche (en fait, il lui ressemble bien plus que le château de Bione)

https://www.francebleu.fr/infos/culture-loisirs/elections-aux-usa-la-dordogne-aussi-sa-maison-blanche-1478273316

Je ne sais si la ville de Jumilhac a vraiment envie de vendre ce château qui est en train de se dégrader.
Car, aucune photo du château visible sur la rentela. Gougueule vous conduit au château de BionNe à Montpellier.

Et il est oublié sur la liste suivante !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_ch%C3%A2teaux_et_demeures_de_la_Dordogne

Vous voulez acheter un château. Et voulez le voir avant l'achat ?

Voici une carte postale (eh oui ! il y eut !)

LA VALLEE DE L'ISLE - JUMILHAC LE GRAND - LE CHATEAU DE BIONE - 24 DORDOGNE - CARTE POSTALE FRANCE - France
https://www.delcampe.net/en_US/collections/postcards/france-unclassified-25/la-vallee-de-lisle-jumilhac-le-grand-le-chateau-de-bione-24-dordogne-carte-postale-france-37306191.html

Si vous êtes intéressés, je pourrai vous adresser mes photos du château de Bione. Une rareté. A distribuer avec modération !

jeudi 16 novembre 2017

MATIN DE NOVEMBRE À BOURDOUX (JUMILHAC-LE-GRAND)


IMG_3404
IMG_3428
IMG_3409
IMG_3406
IMG_3432
IMG_3436
« Il nous faut regarder
Ce qu’il y a de beau
Le ciel gris ou bleuté
Les filles au bord de l’eau (1)
L’ami qu’on sait fidèle
Le soleil de demain
Le vol d’une hirondelle
Le bateau qui revient (2) « 
Jacques Brel, Il nous faut regarder

(1) Jamais vues à Bourdoux !
(2) à Nantes, oui… Mais que ces notes sont terre à terre ! que dis-je ? down to earth. Nous sommes en pays british !
IMG_3488
Bords de l’Erdre, vue de la rive gauche, en amont du parc de la Beaujoire. En face, le château de la Desnerie.
« Le château actuel, construit face à l’Erdre, date du XVIIème ; L’aile ouest a été ajoutée au XVIIIème. Le château est classé Monument Historique depuis 1985 : façades et toitures, grand salon du XVIIIème avec ses boiseries et son décor de portraits ainsi que les tours médiévales (XVème, vestiges de la précédente construction), chapelle (1624) et retable, communs du XIXème. La propriété – privée- comporte également un jardin clos de murs. Sous l’Ancien Régime, le château était situé sur la paroisse St Donatien de Nantes » http://www.aupasdessiecles.fr/
 L’Erdre, ou la rivière aux trois cent soixante-cinq châteaux, comme la désignaient les guides touristiques du XIXe siècle, « la plus belle rivière de France » selon François Premier
200 km de promenade (sur voie publique !) de long des cours d’eau qui arrivent à Nantes !

dimanche 29 octobre 2017

"Un petit canton âgé et encore bien ancré à gauche"


"C’est aussi l’un des cantons les plus âgés de France avec un territoire coupé en deux entre La Coquille bien irriguée par l’axe de la RN 21 et Jumilhac quasiment enclavée en Haute-Vienne, tournée vers Saint-Yrieix. "

et cette citation de Daniel Langevin, le candidat du PCF

"« Ce coin de Périgord est en danger. Si on met la RN 21 à deux fois de voies, cela va encore plus nous isoler. Le maintien des services publics est essentiel. Le centre de traitement des déchets de Saint-Paul-la-Roche est une catastrophe : il faut que les villes traitent leurs boues à proximité. » "

Aller de Jumilhac à Thiviers (bien des services sont partis à Thiviers...et commencent à quitter Thiviers qui n'est pas une ville florissante et est bien triste...à part le marché du samedi) par la route qui longe l'Isle, il faut le faire au moins une fois ! il y en a des "vironzeus", "quo vira !" 
L'autre solution est d'aller à St-Priest-les-Fougères puis La Coquille.
"Si on met la RN 21 à deux fois de voies, cela va encore plus nous isoler." voila une proposition qui se discute !!

Bien peu de touristes à Jumilhac qui a pourtant un splendide château dans un site splendide. Mais le site se dégrade. L'énergie hydraulique n'est pas durable ! l'amont du barrage électrique va bientôt se transformer en plaine alluviale. Et avez-vous vu des pêcheurs dans le coin ?

Le touriste ne dépasse pas Brantôme.

Mais Jumilhac veut-il des touristes ? Certes on connaît les limites de l'économie touristique. Mais quand on a quelques charmes, on essaie de s'en servir.

Et si Jumilhac était rattachée à St-Yrieix ? La route est bien plus commode. C'est une inattention au moment de la Révolution qui a fait que le rattachement fut fait à la Dordogne.
Mais Jumilhac perdrait le label (l'étiquette en français qu'on parle encore dans la région !) Périgord qui "se vend bien".

Quant aux déchets, c'est bien connu, personne n'en veut. Notre société consomme des tas d'appareils plus ou moins inutiles (quoi, vous avez un téléphone portable sans appareil photo, et datant de plus de 10 ans !?) que l'on jette après usage. Ils ne sont pas virtuels. Ils contiennent des métaux précieux et rares. Mais qui veut qu'on creuse des mines chez lui ? "Ni ici ni ailleurs" avons-nous lu. Mais on ne manifeste pas contre les mines dans les pays pauvres.
Actuellement on nous gave de VAE, Vélos à Assistance Electrique. Mais personne ne vous dit que l'on NE sait PAS recycler les batteries. A moins qu'une découverte ait eu lieu depuis ma visite d'un labo du CNRS spécialisé sur la question.
Mais un VAE me serait bien utile pour faire la côte de Jumilhac à Bourdoux ou celle allant de l'Isle à Bourdoux. En attendant, je descends de vélo et marche un peu. Ça me repose le cul. Positivons comme disent les banquiers.

On trouve encore dans les bois à Jumilhac quelques carcasse de vieille voiture. Bientôt on trouvera des VAE qu'on jettera comme on jette son téléphone quand les accus sont foutus.


Cet article de Sud-Ouest date de 2011.

jeudi 21 septembre 2017

Chroniques occitanes du PNR, vidéos

En Périgord-Limousin Il y a des originalités qui se cultivent.
On y affiche, bien souvent sans le savoir, une identité culturelle héritée d’une longue histoire occitane.
C’est tout un univers qui s’offre à vous si vous prenez le temps de pousser les clédous des jardins et d’écouter les gens d’ici, d’observer leurs comportements, de vous confronter au français local et à ses règles de prononciation…
Ce sont ces petites clefs culturelles que les chroniques d’Istòria de dire vous invitent à ranger sous votre bonnet pour qu’au moment venu vous ayez pleinement le plaisir du partage et de la communication.
Production : Parc naturel régional Périgord-Limousin 
Réalisation : IEO Limousin
Istoira de dire… a la mòda dau país / Histoire de dire… à la mode du pays
  • Épisode 1 : Adiu, ’bilhat de gris/ Adi, habillé de gris ! (Formule de salutation)
    Vidéo en français maillée d’occitan (2016 / 2:05).
  • Épisode 2 : Le ping-pong des convenances
    Vidéo en occitan sous-titré français (2016 / 3:29)
  • Épisode 3 : Petite leçon de francitan (1. Limousinisme)
    Vidéo en français maillée d’occitan (2016 / 2:00).
  • Épisode 4 : Petite leçon de francitan (2. L’accent)
    Vidéo en français maillée d’occitan (2016 / 2:26).
  • Épisode 5 : Lu temps que quò fai / De la météo
    Vidéo en français maillée d’occitan (2016 / 2:41)
  • Épisode 6 : Dins lu vargier : Dans le jardin
    Vidéo en français maillée d’occitan (2016 / 4:20).
  • Épisode 7 : Pradeladas – Promenade vicinale 1
    Vidéo en français maillée d’occitan (2016 / 4:48)
  • Épisode 8 : Pradeladas – Promenade vicinale 2
    vidéo en français maillée d’occitan (2016 / 3:20)

vendredi 8 septembre 2017

lundi 4 septembre 2017

Balade dans les bois à la Bessoulie









Le renard est venu. Il a laissé sa crotte ! (laissée)



"Les maladies du renard transmissibles ou véhiculées à l’homme par le renard sont essentiellement la rage, la leishmaniose la gale, les tiques (maladie de lyme) et l’échinococcose alvéolaire."

"Depuis 1983, on a enregistré en France 260 cas d'échinococcose humaine, affection qui cause une dizaine de décès chaque année. « Soit, jusqu'à nouvel ordre, beaucoup plus que la vache folle, dont on a tant parlé", constate le professeur Dominique Vuitton, de la faculté de médecine de Besançon"


Un beau champignon à Bourdoux